PARCOURS

Pour Mathieu Névéol, l'improvisation fut le déclic, le rituel d'initiation, l'expérience liminaire de l'émotion et des métissages musicaux. Aujourd'hui encore, c'est l'improvisation qui préside à son processus compositionnel.


Qu'exhorté par un calme propice, il interroge son violon, caresse son piano ou sa guitare, sifflote dans les bois ou chantonne en embuant la vitre d'un train, elle reste consubstantielle à son inspiration, à son épanouissement musical, son souffle créateur.

mathieu_neveol21_edited_edited.jpg

© B.Desprez

Artiste-artisan, c'est avec ses mains de luthier qu'il façonne l'instrument. Nourri d'une insatiable curiosité, l'interprète découvre, explore de nouvelles techniques et palettes sonores : technique du « violon-quena », où le violon « chante » comme une flûte, ou du « violon-cobza », par laquelle le violon se transforme en luth, fusionnant les styles baroque et folklorique.


Inspiration taillée au ciseau de l'artisan, ou carnet de voyages du globe-trotter, la musique de Mathieu Névéol puise dans les rythmes d'Europe Centrale ou le folklore celtique cette énergie vitale, une pulsation, l'âme de sa création.


Ses compositions sont éditées par ALFONCE PRODUCTION, où il dirige la collection consacrée au répertoire pour violon.


A.Koenig ©