MEDIAS

Presse écrite

logo la nouvelle republique.png

"Son interprétation a une nouvelle fois soulevé l’admiration et la ferveur du public"

La Nouvelle République (2019)

logo le petit journal.png

"Une rare rencontre"

Le journal de l'Ariège

logo france musique.png

"Pour NOMAD lib', les frontières sont élastiques, elles se tendent et se détendent et ne servent qu'à mettre en vibration un imaginaire sans cesse nourri par le voyage et la rencontre et qui aujourd'hui, en musique classique, semble peu à peu se désincarner"

France Musique

logo sud ouest.jpe

"(...) le dernier concert de la programmation d’une très grande qualité.

Un public conquis.

Mathieu Névéol et son ensemble NOMAD lib’ ont su créer un univers qui leur est propre et ont entraîné le public dans un concert jubilatoire et sans frontières."

SUD OUEST

Extraits radio

France Musique, Carrefour de Lodéon - Frédéric Lodéon
00:00 / 00:00
logo france musique.png
France Inter, Le Fou du roi - Stéphane Bern
00:00 / 00:00
logo france inter.png
France Musique, Un mardi idéal - Arièle Butaux
00:00 / 00:00
logo france musique.png
France Musique, Le matin des musiciens - Edouard Fouré Cault-Futy
00:00 / 00:00
France Musique, Un mardi idéal - Arièle Butaux
00:00 / 00:00
logo_la_depêche_du_midi.png

Concert avec NOMAD lib'

" (...)Leur interprétation éblouissante de ce répertoire traditionnel a captivé l'auditoire."

La dépêche du midi

logo ouest france.png

"Les trois jeunes virtuoses ont conquis par leur enthousiasme musical et leur simplicité"

OUEST FRANCE

logo l'est eclair.png

"Autour de son leader Mathieu Névéol, le groupe NOMAD lib' a cloturé en beauté les deuxièmes Grands concerts de Clairvaux, grand cru sur le plan de la programmation musicale."

L'EST Eclair ( 6 octobre 2019)

logo le petit journal.png

"Dans le silence quasi religieux (...) les arrangements du trio (...) ont provoqué (...) une totale admiration quant à la virtuosité de ces musiciens, particulièrement celle du violoniste Mathieu Névéol, dans une exécution à couper le souffle des spectateurs. Ces derniers (...) applaudissaient chaque morceau, subjugués par l'excellence époustouflante du jeu."

Le journal de l'Ariège